lundi 21 mai 2018

Installez-vous bien, allez chercher un verre d'eau et une collation parce que y'en a des photos !!
Les nouveaux parents n'ont pas pu s'empêcher de collectionner les nombreux clichés de nos premières vacances en famille.

Un voyage de deux semaines avec un poupon de 18 mois dans un pays en voie de développement ça nécessite un peu de préparation. Listes en main et valises ouvertes, on s'est attaquer à tout préparer en une soirée. Dahlia a insisté pour nous aider.

Pour simplifier les choses, on avait acheté un billet d'avion qui partait de Canberra et non de Sydney comme on le faisait avant. On partait donc en matinée de Canberra, vol de 45 min, avec un court arrêt à Sydney, suivi d'un vol de 3h30 direction Port-Vila, pour une arrivée vers 15h heure locale.

Dahlia a fait ca comme une championne et a dormi pratiquement tout le long du premier vol pour ensuite alterner les genoux d'un parent à l'autre avec une petite pause pour regarder calmement Moana.


Une fois arrivés à Port-Vila, le beau temps et la chaleur nous y attendait. 
Les premiers jours, on s'est contenté de prendre ça relax:
- faire des balades sur le bord de l'eau en ville


- S'installer tranquillement à la maison: les poupons jouent au ipad 


et les parents s'hydratent


Les adultes sont allés prendre l'apéro pendant que la marmaille soupait avec une très jolie vue qui inaugurait bien le début des vacances


Comme c'était plus relaxant et plus simple de rentrer à la maison coucher les enfants pas trop tard pour ensuite se préparer à souper, c'est ce qu'on a fait la majorité des soirs.


Afin que Dahlia ait sa propre chambre, caprice de mademoiselle oblige, pour le logement on s'était tourné vers une maison plutôt qu'une chambre d'hotel. Sur Airbnb je nous ai déniché un endroit pas mal, simple, mais qui répondait à tous nos besoins et dont le prix par nuitée était fort raisonnable. Et la cerise sur le sunday: c'était merveilleusement bien situé.

Voici un aperçu de la maison où on logeait.

Le salon


La terrasse

La cuisine

La chambre des maîtres

Le jardin aggrémenté d'une jolie belette

Et il y avait deux gentils chiens. Boxer et Bear, qui nous on porté compagnie :)
Dahlia les adorait !



Une fois installé, l'épicerie complétée et les gamins crème-solairés, nos journées débutaient généralement par une visite au bord de l'eau pour se dégourdir les jambes et pour se régaler d'un bon café et d'un croissant jambon-fromage ou croque-madame.


Une fois les estomac bien remplis, on rentrait à la maison pour la sieste de Dahlia. À son réveil et une fois le diner terminé, on allait visiter un resort. À Port-Vila, la majorité de gros resorts ouvrent leurs portes aux visiteurs. Ils chargent des frais d'entrée qui sont ensuite échangeables contre des breuvages ou repas sur le site.

Pour notre première visite, on est allé à Iririki, qui est une ile juste en face du centre-ville. L'attrait principal de ce resort, autre sa proximité, ce sont ses nombreuses piscines 


À notre grande surprise, et surement suite aux rénovations qui ont suivi l'ouragan Pam de 2015, il y avait maintenant un parc pour enfants. Les jeux étaient particulièrement adaptés pour les jeunes enfants ce qui réjouissait tout le monde !


Et la vue était pas mal...


Le site a aussi une petite plage qui est généralement boudé par les résidents ce qui nous a permis de nous y mettre à notre aise


Dahlia trouvait que l'océan ca goûte salé


La bien aimable Amanda avait organisé en secret une sortie entre filles en milieu de semaine. 
On est venu nous chercher en matinée et les pères armés de leur poupon respectifs sont partis en balade


Amanda nous avait organisé un cours de cuisine avec mets espagnols au menu. 
On a donc été dans la maison d'un chef d'origine portugaise qui a vécu en Australie, mais qui habite désormais au Vanuatu avec sa femme. 
Il nous a enseigné à faire des mets simples qu'on pourrait aisément reproduire à la maison.
On a commencé avec des empenadas au maïs et fromage bleu, suivi d'une délicieuse paella.


Et pour finir, rien de mieux que de se remplir la panse avec des churros et sauce au chocolat fait maison


Une fois les tabliers enlevés et les repas consumés, ils nous ont proposé d'aller se promener sur la propriété.


Rien de tel qu'une saucette pour digérer


Les papas se sont bien occupé des enfants pendant la journée et comme les filles avaient eu la journée pour se reposer, il avait été convenu que Mathieu et Rick iraient visiter un kava bar en soirée.
Mathieu a voulu en profiter pour passer dire bonjour au musée, où il a rencontré Richard, un ancien collègue et archéologue de Vanuatu et grand buveur de kava, qui les a accepté avec grand enthousiasme de les accompagner au nakamal. 
Étant des gentleman, les garçons ne pouvaient refuser de participer aux tournées successives de kava ce qui a eu pour résultat d'achever Rick un peu... 
Ne vous inquiétez pas, il allait bien, juste un peu 'fatigué' ;)


Le lendemain, on est passé visiter le village de Eratap, là où Mathieu avait logé lors de ses premiers passages au Vanuatu. Mathieu voulait y aller pour établir le contact avec le fieldworker là-bas, Silas qu'il connait bien et avec qui il a partager de nombreux bols de kava, afin qu'il puisse l'aider dans sa collecte de produits locaux.

Silas nous a invité dans sa maison pour discuter en dégustant papaye et noix de coco.


Les enfants se sont bien amusés dans les environs



On est resté quelques heures pour ensuite rentrer à la maison

Pour faire changement du 'Nabawan café' situé en ville, on a voulu essayer une autre patisserie pas trop loin de chez nous. Aucun regret, ils font le meilleur croissant jambon-fromage de Port-Vila, si ce n'est de la planète.

On avait amené nos pâtisseries sur le bord de l'eau pour déjeuner avec la vue sur l'océan.


Pour se promener d'un endroit à l'autre, de nombreux bus sillonent les rues de la ville. Il suffit de les hêler et d'indiquer au chauffeur où on veut y aller. 
Dahlia a particulièrement aimé ce mode de transport


Pour accéder aux resorts qui sont sur des îles, on a pris le ferry, ce qui a aussi grandement plu aux enfants. 

Pendant qu'Amanda, Rick et Archie souriaient 'normalement' pour la caméra...


Notre petite famille faisait des niaiseries, fidèles à ses habitudes


Depuis toujours, le resort de Erakor a toujours été mon préféré. Je crois qu'il a aussi gagné le coeur de Rick qui a bien aimé ses plages, 


 et paysages splendides


L'eau n'étant pas profonde, ca permettait de jouer aisément avec les humains courts sur pattes



Qu'est-ce qu'on s'est amusé !!


Il y avait aussi un fort amusant parc avec des jeux assez solides pour que les pères s'y aventurent aussi


Mais des fois, tout ce dont on a besoin pour se divertir ce sont des roches....
Et le bord de mer en rempli pour assurer des heures de plaisir


Ahhh la mer, on ne se tane pas


Les vacances en famille et avec une autre famille se sont très bien déroulées. C'était très plaisant d'avoir avec nous nos bons amis Rick et Amanda et Archie et Dahlia s'entendent de mieux en mieux en grandissant. Le plus grand défit de la cohabitation ca été le partage de jouets. Ce n'était pas leur fort mettons...
Au début du voyage, Archie a reçu un petit ballon jaune ce qui faisait bien son bonheur. Dahlia n'en avait pas, elle avait plusieurs balles, mais elle n'égalaient pas le plaisir que semblait procurer le maniement du ballon. Avec beaucoup de patience, on a tenté de leur montrer à partager le ballon, se le lancer gentiment, jouer chacun son tour....
On a fini par acheter un ballon pour Dahlia. C'était ca ou notre santé mentale. 


Comme je le disais, ce fut très plaisant de passer du temps avec nos bons amis, mais toute bonne chose a une fin et ils nous ont quitté  après une semaine.

Pour la 2e semaine on s'est donc retrouvé tous les trois pour nos premières vraies vacances en famille :)

Au menu: de nombreuses visites au marché de Port-vila, d'innombrabes baignades et de longues heures passées à la plage.
On a revisité Iririki parce que Dahlia adoooore cet endroit et ses piscines


Et on s'est aussi amusé à découvrir de nouveaux resorts comme le tranquille Nasama resort. Il faut dire que comme c'était la saison morte, c'était pas mal tranquille partout


À la maison Dahlia aimait bien jouer à son jeu préféré: la cachette.
Ce qu'elle était bien cachée, on ne la voit pas du tout...


hehe coucou !!


Dans notre désir de découvrir d'autres resorts, on est allé explorer le Lagon. Il s'agit d'un resort assez fancy avec de nombreuses piscines, de grands espaces verts et quelques acces à la plage



Dahlia a bien aimé s'y promener



C'est bien beau s'amuser, mais après tout on était là pour le travail !!

Mathieu travaille sur un projet d'analyse de traces de lipides laissées dans les potteries utilisées par les Lapita et afin d'élargir leur champ de connaissance et potentiel d'identification des aliments consommés, il est allé ramasser des produits locaux qui contribueront à élargir la base de données comparatives ce qui devrait aider à identifier avec plus de précision ce qui s'est frotté au fond des pots.

On a donc visité le marché pour y ramasser des fruits, légumes, noix, molusques et poissons.


Mathieu, sérieux et affairé, prend des notes


J'ai aussi aidé à la préparation des aliments qu'on a fait sécher à l'aide d'un dessiccateur. En échange de mes services, j'ai eu droit à l'eau et la chair de cette noix de coco


Afin de trouver des examplaires de plantes exotiques et produits des jardins, Mathieu est retourné au village pour se les procurer grâce à l'aide de Silas. L'homme était bien content de conduire son gros pick up


À son arrivée, Silas l'attendait avec de nombreuses plantes qu'il avait déjà récolté


Ensuite ils sont allés visiter des jardins.


Silas a grandement aidé à l'identification des plantes et de leurs noix


Le produit final de la collecte


Ensuite à la maison il a falu en découper de petits morceaux pour les sécher


Le poulet c'est bon de nos jours, mais c'était aussi probablement délicieux il y a 3000 ans. 
Pour s'assurer d'avoir un poulet bio et d'une source locale de l'ile d'Efate, il nous a falu aller poser quelques questions et rencontrer des marchands locaux. Une gentille dame a accepté de nous aider et de "préparer" le poulet pour nous.... c'est-à-dire sacrifier la bête. On était très reconnaissant de son aide et nos hôtes airbnb aussi surement. 


Par chance Dahlia nous a gratifié de quelques longues siestes qui ont permis la préparation des divers produits. 
On voit ici la cuisson des mollusques. C'est qu'il fallait bien pouvoir les sortir de leurs coquillages ces petites bêtes.


Mathieu les a par la suite couper en petits morceaux pour les faire sécher.


Encore une fois grâce à l'aide de marchands locaux, on a pu identifier quelques poissons au marché pour les ajouter à l'échantillonnage.


C'est qu'autant de durs labeurs méritent un peu de repos.
La journée qu'on avait le pick up, Mathieu nous a conduit à une plage publique qui normalement serait un peu loin en bus: la plage de Mélé.



C'était très joli et occupée que par quelques ni-vanuatu


Dahlia bien aimé et s'égayait à la vue de touts ces bateaux


Certains jours on s'est simlpement plu à se promener sur le bord de mer en ville. On s'arrêtait pour se tremper les pieds dans l'eau ou au parc.
Pas mal cette vue de la balançoire



Oh la jolie Dahlia


À la maison, on se la coulait douce. On jouait à la balle et on lisait des histoires


Et puis de temps en temps on se gâtait avec un jus de lime et un croque-madame


Dahlia et la grande fan de balle et ballon en elle n'a pu s'empêcher de garnoter des coconuts au passage


Pour notre avant-dernière journée on est retourné au Lagon où on s'est baigné, baladé, grignoté... 

et où on a admiré la vue sous les cocotiers


Les parents étaient plus excités que le poupon faut croire....


Et pour notre dernière journée, la pluie s'est joint au party. Alors le matin on a pris ca relax à la maison à s'amuser avec tout ce qui nous passait sous la main


Et en après-midi on a décidé de tenter notre chance et d'Aller à Iririki une dernière fois. On a eu un peu de pluie au début


Mais par la suite, le soleil s'est pointé alors on en a profité pour se saucer un peu


Comme la pluie avait fait peur à tout le monde, on était pratiquement seul


Dahlia s'est bien amusé et son sourire nous rend toujours aussi heureux


Pour finir, après une longue journée à voyager à partir de 7h le matin, on s'est mis sous les couvertures à notre arrivée à Canberra pour se remettre du choc de l'arrivée soudaine de l'hiver. Rien de mieux qu'un film et des craquelins pour se remettre de notre super aventures sous les palmiers !